Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Carole Daoust

Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Carole Daoust

Depuis quand êtes-vous impliqué comme bénévole et de quelle façon êtes-vous devenu bénévole ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Je me présente : Carole Daoust. Tout d’abord, je me souviens que depuis ma tendre enfance, c’est inné : j’aime observer tout autour de moi . Ma mère m’a dit plusieurs fois qu’à chaque fois qu’on sortait de la maison, je lâchais sa main pour m’accroupir sur le trottoir, fascinée de voir les fourmis s’affairer. A cet instant même, j’ai senti vibrer ma première pensée sauvage et éprouvé un de mes premiers sentiments d’appartenance à notre terre où nous habitons et co-habitons. Donc, quand à l’automne dernier, une annonce dans le Messager de Verdun a circulé pour participer à un atelier d’écriture sur l’environnement (avec Louise-Véronique Sicotte), je m’y suis inscrite sans hésitation.

Pierre Gauthier a aussi participé à l’atelier et m’a introduite à Demain Verdun. À nouveau, j’ai ressenti ce sentiment d’appartenance en assistant à la toute dernière Assemblée générale. Un mouvement collectif très amoureux de la vie, le partage, Demain Verdun, ça se passe maintenant !!!

Quel background personnel ou professionnel voulez-vous partager ?

Je suis retraitée de Téléfilm Canada. J’y ai travaillé pendant 15 ans.  

J’ai eu l’opportunité de participer à un projet soutenu par Patrimoine Canadien avec Métropolis Bleu. On proposait à des femmes en situation précaire et, ayant trouvé refuge dans des centres d’hébergement, de participer à un atelier pour s’exprimer par l’écriture et la photographie tout en respectant leur pudeur et leurs blessures. Le partage a été extraordinaire et leurs écrits ont été publiés dans un livre intitulé Before and After (des textes plein d’humour et de poésie).

Je suis bénévole depuis plusieurs années  comme éditrice de nouvelles pour Haiku Canada. J’écris des haikus, participe à des anthologies et, dernièrement, à des monostitch le souffle   du mulot endormi  – the breathing of the sleeping mouse.

Bénévole pour JAME depuis quelques années déjà, je fais la lecture à un enfant qui a besoin d’aide, en allant à sa maison pour le plaisir de lire ensemble.

Quelles compétences et / ou intérêts apportez-vous  à Demain Verdun ?

Mes compétences : communication , flexibilité, sens de l’initiative, qui ose accepter des projets de participation de Demain Verdun et avoir du plaisir (je confirme !!) comme me l’a recommandé Emmanuelle Falaise lorsque je lui ai demandé de me coacher, ma joie de partager. J’ai participé aux Ateliers d’écriture, je m’essaie à écrire des articles pour Demain Verdun et je fais maintenant partie du comité de coordination.

Mes intérêts : les insectes et leur environnement, yoga, photographie, écriture, danse.

Combien d’heures par semaine consacrez-vous comme bénévole ?

C’est variable d’une semaine à l’autre. Je ne pourrais dire je n’ai jamais pensé à cela.

Quel est votre moteur personnel (répondre à quels besoins : appartenance, mettre à profit des compétences, estime de soi ?)

Je crois sincèrement que chaque petit geste a son impact. J’apprends à être une citoyenne vigilante, responsable. J’apprends à faire de meilleurs choix et avec Demain Verdun, tous ensemble on apporte des solutions et des stratégies gagnantes pour une vie plus saine pour ensuite avoir le plaisir de communiquer et partager nos réalisations . Nous sommes tous des terriens, toute la même famille. Je suis confiante, je renifle un air de changement positif !

Qu’est-ce qui pourrait faire basculer cet engagement ?

Je ne sais pas pour l’instant comme je crois que chaque instant c’est toute la vie.

Quels sont vos  espoirs, vos désirs les plus profonds en lien avec Demain Verdun ?

Que le mouvement collectif continue à être un terrain fertile d’idées, de partage, et rejoigne de plus en plus de personnes et de familles, à vouloir changer leurs habitudes quotidiennes pour le bénéfice de tous. 

Qu’est-ce que vous aimeriez personnellement accomplir au sein de Demain Verdun ?

Que ma participation et mon engagement soient contagieux. Toute seule, oui je peux être productive, mais ”pluggée” dans le réseau, ayoye avec des gens allumés, wow ça ne peut que bouger !!!

Pouvez-vous raconter une anecdote en lien avec votre implication ?

Oui, à la dernière Assemblée générale, quand Jamie Klinger a parlé de son projet Joatu, je lui ai posé la question suivante pour être certaine que je comprenais le principe : alors si un ébéniste vient chez moi faire des travaux en échange, moi je peux lui faire un massage ? Tout le monde a éclaté de rire et je n’ai pas eu le temps de finir de préciser : massage thérapeutique bien sûr ! 

Laisser un commentaire