Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Eric Hanson

Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Eric Hanson

Depuis quand êtes-vous impliqué comme bénévole et de quelle façon êtes-vous devenu bénévole ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Je suis bénévole depuis quelques mois. Après avoir été introduit à Demain Verdun par une connaissance, je me suis impliqué graduellement après avoir vu le potentiel du groupe pour aider à la cause de Verdun Sans Bouteilles.

Quel background personnel ou professionnel voulez-vous partager ?

J’ai grandi a Verdun et j’ai étudié en sciences politiques. J’ai déjà travaillé en télévision (comme monteur / caméraman), comme paysagiste, comme propriétaire et chef cuisinier d’un restaurant, et en mécanique de vélo. Je travaille présentement en agriculture biologique, avec le but de connecter les commerces montréalais avec des fournisseurs locaux.

Quelles compétences et / ou intérêts apportez-vous  à Demain Verdun ?

Avec un background en actualités télévisées, activisme (étudiant) et affaires (restauration), j’ai une perspective vis-a-vis des médias et des petits commerces qui me permet de m’engager facilement avec ces deux aspects de la société, le tout, dans l’optique de faire avancer les causes écolos.

Combien d’heures par semaine consacrez-vous comme bénévole ?

Je mets plus ou moins 3 heures par semaine dans mon projet, Verdun Sans Bouteilles, et aussi des heures ici et là lors d’événements où est présent Demain Verdun tels que Cultiver Verdun.

Quel est votre moteur personnel (répondre à quels besoins : appartenance, mettre à profit des compétences, estime de soi ?)

Mon moteur personnel dans tout cela, c’est un désir de faire du bien pour le monde et pour ma communauté… d’avoir l’impression d’être connecté avec le monde autour de moi.

Qu’est-ce qui pourrait faire basculer cet engagement ?

Ce qui pourrait faire basculer mon engagement avec Demain Verdun : si ça devient trop formel, rigide, bureaucratique.

Quels sont vos  espoirs, vos désirs les plus profonds en lien avec Demain Verdun ?

Mon principal espoir en travaillant avec Demain Verdun, ça serait de transformer ce qui est autour de moi et aussi ce qui est dedans pour cesser de voir tout dans le cadre de commercialisation et profit. Il y a plus dans la vie que ça, mais c’est quand même une illusion très puissante!

Qu’est-ce que vous aimeriez personnellement accomplir au sein de Demain Verdun ?

J’aimerais premièrement réaliser le but de ma campagne : une interdiction de vente de bouteilles d’eau en plastique à usage unique (1 litre ou moins) à Verdun ! Après ça, possiblement une campagne contre la vente du papier toilette non-recyclé… sinon, nous essuyons littéralement nos culs avec nos forêts. Pas très dignes!

Pouvez-vous raconter une anecdote en lien avec votre implication ?

Une anecdote de mon engagement Demain Verdun.  Lors du super événement Cultiver Verdun, j’ai jasé longtemps avec une madame “oldschool Verdun”, qui s’est trouvée à l’événement par hasard. Elle était curieuse de notre campagne et, après quelques minutes de discussion, elle m’a admis qu’elle prenait toute son eau à boire dans des bouteilles en plastique. Elle a fini par signer notre pétition et par dire qu’elle avait été convaincue, qu’elle arrêterait d’en acheter. Ça a été pour moi une victoire concrète. 

Lire aussi cet article.

Laisser un commentaire