Diya Angeli et Ciné-Verdun

Diya Angeli et Ciné-Verdun

Le besoin d'ancrage dans la communauté
Le déclic : un projecteur au Café le 5e
Description du projet Ciné-Verdun : choisir le film, négocier les droits d'auteurs, trouver une salle, rechercher des collaborateurs
Animation des projections en partenariat avec des organismes locaux


Le 24 mai 2018, Diya Angeli part rejoindre sa famille à l’Île Maurice pour un mois. Sur place, elle plonge avec délice dans ce bain de parents, cousins, cousines.

Comme elle le mentionne sur sa page Facebook : ” Choyée, j’ai passé plusieurs semaines avec mes parents, ma soeur, ma tante et toute ma famille… après plusieurs années loin de mon île ça a été un ressourcement affectif, culinaire, linguistique et sensoriel. Nous avons fait découvrir notre bien aimé coin de pays à mon petit italo-mauricien québécois de cinq ans.”

Pour cette raison, elle n’a pas vraiment envie de revenir à Verdun, bien qu’elle y ait créé son nid avec son amoureux et son fils et qu’elle fasse partie de la grande communauté verdunoise depuis 10 ans. Son besoin de s’ancrer encore davantage dans sa communauté est alors plus fort que jamais.

Le 26 mai 2018, je crée le groupe Facebook Demain Verdun, en m’inspirant du livre Demain le Québec, par désir d’entendre du positif, parce que la nature me fait du bien, mais aussi dans l’idée de m’ancrer dans ma communauté.

Le 14 juillet 2018, je publie l’article Café le 5e et leur projet de coop. Diya tombe dessus, s’étant entretemps inscrite dans le groupe Facebook Demain Verdun. Le 5e, comme le 5e arrondissement de Paris dans lequel elle a grandi…

Le 15 juillet 2018, le Café le 5e publie des images de la matinée pour la finale de la coupe du monde qui a permis de rassembler une cinquantaine de personnes. Diya prend connaissance qu’ils ont un projecteur et un déclic se fait : elle va mettre à exécution le projet qu’elle a en tête depuis longtemps.

Dimanche dernier, 19 août, elle lance donc sa page Facebook : https://www.facebook.com/cineverdun

‘’Dès septembre 2018, viendront s’ajouter aux projections déjà organisées par la ville au Quai 5160 ou à la Bibliothèque Jacqueline-De Repentigny, un cycle projections communautaires dans le sous-sol du café Le 5e et autres lieux à Verdun. Ces événements, qui se dérouleront entre les mois de septembre et mai, visent à nourrir l’offre cinématographique du quartier et stimuler la vie socioculturelle des Verdunois par des rencontres et des échanges autour de films abordant des sujets qui les rassemblent.’’

Après des études en médiation culturelle et informations, communications, elle fait un projet de maîtrise sur les publics de la culture à Paris. Sans surprise, ce portrait révèle que ce sont les gens plus éduqués et les plus fortunés qui fréquentent le plus les lieux culturels (musées, événements musicaux, etc.) et que ceux-ci sont considérés comme du luxe. Une fois ce fait établi, Diya met en lumière au moins trois critères pour rejoindre les autres publics: aller à leur rencontre, leur offrir une programmation gratuite ou organiser leur transport.

Contrairement aux cinémas commerciaux qui sont plus impersonnels, se rassembler autour de projections cinématographiques de proximité permet de créer des liens entre voisins, de rire, de réfléchir ensemble et parfois de se mobiliser. Et c’est sans compter les avantages que sont, entre autres, le fait d’éviter de perdre du temps dans les transports ou de devoir rentrer tard.

Pour chaque projection, Diya se charge de choisir le film, de négocier les droits d’auteurs, de trouver une salle, de faire la promotion du film et de chercher des collaborateurs pour un échange de visibilité comme c’est actuellement le cas avec Demain Verdun et le Café le 5e, entre autres.

Dans le moment, il s’agit d’une initiative citoyenne entièrement bénévole dont l’idée serait de pouvoir offrir un court-métrage, un documentaire et une soirée ciné-enfants par mois, au Café le 5e ou dans le sous-sol de l’Église de l’Épiphanie. Travaillant actuellement à plein temps à L’Inis, comme Chargée de projets, Service des communications et du marketing, Diya compte sur la participation de collaborateurs actuels et futurs pour améliorer le service qu’elle souhaite offrir à la population.

Pour les projections de documentaires, plusieurs formules pourraient être choisies dont celles de présenter des films tels que Demain ou La Terre vue du cœur qui proposent des solutions à des enjeux environnementaux et sociaux ou des films qui sensibilisent sur des problématiques tels que Main basse sur la ville.

Peu importe la formule choisie, des associations avec des organismes tels que La Maison de l’environnement de Verdun, la Fondation David Suzuki, Le Centre des femmes de Verdun, afin d’animer l’événement pourraient voir le jour. Les participants seraient également invités à s’exprimer, à faire profiter le reste du public de leurs connaissances sur le sujet, de leurs expériences, etc.

Prochainement, Diya va sonder la population verdunoise pour savoir : que veut-on avoir comme programmation à Verdun, quelles thématiques souhaite-t-on retrouver ? Quelle fréquence ? Quel jour de la semaine ? Y a-t-il des gens qui seraient prêts à faire partie de comités de visionnement de court-métrages, de documentaires, de films pour enfants ?

J’ai mentionné, pour ma part, mon intérêt à voir projeter des documentaires québécois sur des thématiques comme l’agriculture urbaine, la biodiversité, afin de nous inspirer. J’ai aussi dit que le forum Le Peuplier (https://forum.lepeuplier.ca/), pour lequel nous avons créé une page sur le site Web de Demain Verdun (demainverdun.org), recommande plusieurs documentaires à caractère environnemental. Il suffit de cliquer dans la loupe et de taper documentaires.

Pour suivre les avancées du projet Ciné-Verdun, abonnez-vous à sa page Facebook et surveillez les projections à venir. Demain Verdun veillera de son côté à assurer une visibilité à ce projet via notre groupe Facebook et notre site Internet.

Bon succès Diya Angeli dans ce magnifique projet et merci pour le partenariat !

(voir aussi article Café le 5e et leur projet de Coop)

Emmanuelle Falaise

1 commentaire sur “Diya Angeli et Ciné-Verdun

Laisser un commentaire