Se lever de bonheur

Petit retour sur l’activité “La Nature près de chez vous” organisée par Espace pour la vie les 13, 14 et 15 août 2020 sur le site de la Maison Nivard-De Saint-Dizier à Verdun

Photo de coccinelle en plein vol / crédit photo : Sarah Denise Lambert

Durant les 13, 14 et 15 août derniers, Isabelle Lessard (agente de programmes éducatifs au musée de la Maison Nivard-De Saint-Dizier, a accueilli les employés d’Espace pour la vie sur le site du musée dans le cadre de leur programme « La Nature près de chez vous ». Heureusement que la nature qui nous entoure demeure un véritable musée à ciel ouvert, car le musée est malheureusement fermé au public cet été.

Monsieur Yacouba Djabo, animateur scientifique d’Espace pour la vie, nous a fait part du fait que les animateurs présents lors de ces trois belles journées ont grandement apprécié l’expérience de partage et découvertes ainsi que la visite de notre superbe jardin pour la biodiversité (situé entre le musée et les berges du fleuve St-Laurent), surtout pour faire connaître à leurs visiteurs le peuple de l’asclépiade incluant beaucoup d’insectes qui dépendent de cette plante pour leur survie dont les magnifiques papillons monarques.

Aussi, les animateurs nous ont notamment appris l’importance du lichen sur les arbres, car ils sont notamment des indicateurs de la bonne qualité de l’air. Le lichen est une association symbiotique entre une algue et un champignon qui est épiphyte, c’est-à-dire qu’il utilise notamment les arbres comme support de croissance en formant une croûte grisâtre, vert pâle, orangée voire même noire sur l’écorce de ces derniers. À cause de leur intolérance à la pollution, ils se retrouvent surtout sur les arbres situés à l’extérieur des zones urbaines.

Les animateurs nous ont également renseigné sur les mousses dont rien égal la richesse des couleurs et leur texture de velours ! Ces plantes miniatures, datant de plus de quatre cent millions d’années, comptent plus de quinze mille espèces, de l’Arctique à l’Antarctique ! Les mousses, que les botanistes classent dans le groupe des Bryophytes, sont dites “invasculaires”, car elles n’ont pas de racines ni de vaisseaux pour transporter l’eau et les minéraux. L’eau de pluie, de la rosée ou de la brume est absorbée directement par les feuilles.

En parallèle de cette activité, la Maison de l’environnement de Verdun, Demain Verdun, la Maison Nivard-De Saint-Dizier et la Coopérative de Solidarité Abondance Urbaine Solidaire (CAUS), soient les quatre organismes à l’initiative du jardin de biodiversité à Verdun, ont également tenu un kiosque d’information durant ces trois jours. Leur objectif? Pouvoir eux aussi faire la promotion de la biodiversité à Verdun à travers des aménagements comme le jardin de biodiversité, mais aussi grâce à des initiatives comme le groupe Facebook Pour la biodiversité à Verdun, qu’ils ont créé ce printemps avec l’objectif de faire connaître la richesse biologique de l’arrondissement verdunois à ses citoyen.nes et surtout d’en faire un inventaire collectif. Ils se sont tous levés de bonheur pour eux aussi accueillir les visiteurs du jardin ces journées-là.

Lors des visites du jardin de la biodiversité, il suffisait d’ouvrir les yeux à notre curiosité éveillée, d’écouter la musique dans les clés du sol (criquets) et des arbres (cigales) qui dansaient de joie au rythme du vent ! Ou tout simplement regarder le bleu du ciel avec la lune présente en plein jour au-dessus du fleuve, quel spectacle ! Lors d’une visite aux enfants d’une garderie, en passant près d’une bardane, j’ai questionné l’un d’entre eux : “Et toi, connais-tu le nom de cette plante ?” Il m’a répondu sans aucune hésitation “Bien sûr, c’est la plante Velcro!!!”. Les visiteurs du jardin ont été agréablement surpris du parfum de vanille que dégagent les fleurs du mélilot blanc (voir photo ci-dessous). Certains ont même goûté au trèfle pour la première fois quand d’autres furent informé des galles que génèrent une mouche dans la verge d’or à l’hiver.

Fleurs du mélilot blanc

Enfin, connaissez-vous la mouche “Lucilia Sericata” qui sent grâce à ses pattes, aimeriez-vous consulter les superbes capsules ornithologiques de Daniel Mercier, poser des questions à notre expert en insectes et autres bibittes, Laurent Rousseau de la Maison de l’environnement voire partager vos plus belles photos d’espèces que vous rencontrez dans notre arrondissement ? Pour cela, rien de plus facile ! Il suffit de devenir membre du groupe Facebook Pour la biodiversité à Verdun .

Merci encore aux animateurs du programme « La Nature près de chez vous » d’Espace pour la vie, incluant Monsieur Yacouba Djabo, pour ces trois belles journées dans notre quartier et au plaisir de vous accueillir de nouveau !

Carole Daoust

Laisser un commentaire