Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Monique Lapalme

Portrait d’un bénévole de Demain Verdun : Monique Lapalme

Depuis quand êtes-vous impliqué comme bénévole et de quelle façon êtes-vous devenu bénévole ? Quel a été l’élément déclencheur ?

Je suis arrivée à Verdun en 2009; quelques années plus tard, ma ruelle est devenue « ma ruelle verte »; je me suis impliquée et depuis je continue à entretenir ma ruelle: je plante, je taille, je désherbe, ect., durant la belle saison. 

Quel background personnel ou professionnel voulez-vous partager ?

Je suis une enseignante retraitée et je fais du tutorat à Toujours Ensemble. J’ai fait aussi une formation l’an dernier « philosophie et pratique de l’attention avec les enfants ». Pour le moment, les écoles primaires de Verdun ne m’ouvrent pas leurs portes facilement; sauf à l’école Lévis Sauvé par le biais d’Audrey et éventuellement à l’école des Saules Rieurs par l’entremise de Vicky. Notre objectif est de faire des ateliers avec les enfants sur la guerre au plastique.

Quelles compétences et / ou intérêts apportez-vous  à Demain Verdun ?

Mes intérêts à Demain Verdun; c’est vraiment faire une campagne contre le plastique, ce fléau planétaire.

Combien d’heures par semaine consacrez-vous comme bénévole ?

Pour le moment, je consacre quelques heures au bénévolat. C’est très différent durant la belle saison à cause de la ruelle et des carrés d’arbres que j’entretiens également.

Quel est votre moteur personnel (répondre à quels besoins : appartenance, mettre à profit des compétences, estime de soi ?)

Mon moteur principal est le suivant: d’éviter la catastrophe ultime que les scientifiques nous annoncent si nous ne changeons pas nos façons de vivre et de consommer; il nous faut agir ensemble.

Qu’est-ce qui pourrait faire basculer cet engagement ?

Pour le moment rien ne pourrait me faire changer d’idée. 

Quels sont vos  espoirs, vos désirs les plus profonds en lien avec Demain Verdun ?

Mes espoirs seraient: simplifier, simplifier, simplifier. En somme, c’est ce que nous appelons la simplicité volontaire.

Qu’est-ce que vous aimeriez personnellement accomplir au sein de Demain Verdun ?

Je ne sais pas trop quoi répondre à cette question. Peut-être plus tard lorsque nous aurons mis en place nos actions dans nos comités respectifs.

Pouvez-vous raconter une anecdote en lien avec votre implication ?

La semaine dernière, Audrey m’a invitée à un dîner zéro déchet avec ses élèves. Une élève avait des raisonnements d’adulte. Elle disait: même si les pays surpeuplés et plus pauvres polluent davantage, il ne faut pas se croiser les bras parce que c’est la planète entière qui est affectée; c’est planétaire où que nous soyons, il faut agir.

Laisser un commentaire